Transition au secondaire2019-05-15T14:23:37-04:00

La transition au secondaire

Pour beaucoup de jeunes du primaire, la 6e année annonce la fin d’une étape, mais annonce surtout les grands changements du secondaire. Pour un jeune, c’est l’événement qui sera un des plus anxiogènes de son adolescence.

Cette vague apporte énormément de questions. Comment ça fonctionne le secondaire ? Comment vais-je me retrouver dans cette grande école ? Vais-je me faire de nouveaux amis ? Vais-je m’entendre avec tous mes nouveaux enseignants ? Comment vais-je faire pour m’organiser ? C’est donc devoir se créer une nouvelle routine dans un monde complètement inconnu.

Comment aider son jeune à faciliter ce passage et diminuer le stress ?

Faire la transition vers son école secondaire en 5e ou 6e année, c’est diminuer le nombre de changements à la fois. C’est avoir un contexte de classe similaire à ce que le jeune connaît déjà : un même lieu rassurant pour toutes les matières, un même enseignant qui veille attentivement sur chacun de ses élèves… L’élève prend le temps de se familiariser avec le milieu, son fonctionnement, les éducateurs, les enseignants. Il fait sa place dans un cadre rassurant.

Nous avons la chance au Collège de pouvoir faciliter cette transition. À l’automne, avant Noël, en 6e année, des élèves de 1re secondaire viennent témoigner de leur passage du primaire au secondaire.

Également, l’horaire sur un cycle de 15 jours prépare les élèves au secondaire tout comme les spécialistes dans certaines disciplines comme en histoire et en science. Ainsi, l’horaire demeure plus fixe et les heures d’enseignement sont entièrement données.

Ainsi, le passage vers le secondaire devient tranquillement un passage vers une plus grande autonomie avec une réduction significative des facteurs de stress que peuvent vivre d’autres jeunes. C’est retrouver des visages familiers croisés maintes et maintes fois dans les corridors, c’est entrer dans un milieu connu et rassurant. Un petit changement à la fois.